Le Laboratoire des Matériaux Avancés (L.M.A.) est depuis le 1er Janvier 2019 une Plateforme Nationale de Recherche de l’Institut de Physique des 2 Infinis de Lyon (IP2I). Il fait partie de l’IN2P3-CNRS (Institut national de physique nucléaire et de physique des particules). Il est spécialisé dans l’étude, la réalisation (nombreux bâtis de dépôts sous vide) et la caractérisation (moyens optiques et mécaniques) de couches minces réalisées par différents procédés sous vide (CVD, PVD). Ces dépôts sont utilisés pour des applications optiques (miroirs faibles pertes pour gyrolaser ou interféromètres, antireflets, dichroïques …) et mécaniques (tenue à la pluvio-érosion, à la corrosion marine).
Le laboratoire est en particulier impliqué dans le programme Franco-Italien de détection des ondes gravitationelles VIRGO, TGIR du CNRS (miroirs VIRGO réalisés par le LMA) et le programme américain Advanced LIGO. A ce propos, le LMA a réalisé les 20 grands miroirs des interféromètres américains (Input Mirror et End Mirrors de 340 mm de diamètre et 200 mm d’épaisseur).
Les huit miroirs nécessaires aux deux interféromètres Advanced LIGO ont été réalisés avec succès et ont été installés en 2014 aux Etats Unis.

Miroir ITM traité au LMA suspendu dans l’interféromètre Advanced LIGO (crédit : Advanced LIGO)

De plus, pour le projet Advanced Virgo, le LMA a eu la charge du sous-système « MIROIRS » et du sous-système « OSD » (Optical Simulation and Design). La nouvelle génération de miroirs a été réalisée au LMA. Tous les grands miroirs ont été suspendus avec succès et installé dans les tours à Cascina (photo ci-dessous).

Séparatrice d’Advanced Virgo suspendue dans sa tour dans l’interféromètre (crédit : M. Perciballi – couleur rouge = film protecteur du coating)

Enfin, pour le détecteur d’ondes gravitationnelles japonais KAGRA, le LMA a réalisé différentes grandes optiques et en particulier les grands miroirs en Saphir des cavités laser (photo ci-dessous).

Miroir ETM Kagra (crédit : LMA)

Le LMA est aussi impliqué dans le projet européen ET (Einstein Telescope) .

L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) soutient actuellement trois projets dans lesquels le LMA est partenaire. Le premier projet (acronyme EXSQUEEZ, Squeezing et optomécanique) est réalisé en partenariat avec le Laboratoire Kastler Brossel (Paris). Le deuxième projet soutenu par l’ANR pour 4 ans (2015-2019) (acronyme BMV , Biréfringence Magnétique du Vide), est réalisé en partenariat avec le Laboratoire des Champs Magnétiques Intenses de Toulouse (Pr Carlo RIZZO). Nous collaborons depuis de nombreuses années avec le LNCMI sur ce projet. Par exemple, une cavité haute finesse (529 000) a été réalisée, c’est la cavité la plus fine au monde.
Le troisième projet (acronyme VISIONS, Vibrations et pertes dans les couches minces optiques amorphes) est réalisé en partenariat avec les Laboratoires ILM à Lyon, INSP à Paris, INL à Lyon, INSA de Lyon, LPENS à Lyon.

Enfin, avec trois laboratoires de l’IN2P3 (LPNHE, LAL, LPSC), le LMA s’est impliqué dans le projet LSST (Large Synoptic Survey Telescope) dont le but ultime est de réaliser un téléscope de grand diamètre. Ce projet a été classé comme ‘Très Grand Equipement (TGE)’ par le CNRS. Le LMA est impliqué dans la métrologie des grands filtres (76 cm de diamètre) couvrant les longueurs d’onde de 330 nm à 1070 nm. Un banc optique est en cours de développement pour être capable de cartographier et mesurer le spectre du filtre à n’importe quel endroit.

Le LMA possède en outre une forte activité de valorisation (réalisation de composants optiques, prestations de métrologie).

 

PERMANENTS:
NON-PERMANENTS:

- DOCTORANTS / DOCTORAL STUDENTS:
- CHERCHEURS NON-PERMANENTS / NON-PERMANENT RESEARCHERS: