Les applications de la muographie de l’IP2I auprès des volcans ont ouvert un nouveau chapitre en 2022 en Islande.
Une première collaboration a vu le jour sous l’égide du CNRS et de la MITI entre l’IP2I et l’IMO, l’organisme national météorologique, hydrologique, glaciologique, sismologique et volcanologique islandais placé sous l’autorité du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles.
Dans la continuité des développements initiés depuis plus de 10 ans sur la Soufrière de Guadeloupe, un détecteur à muons a été installé auprès du Snaefellsjökull, le volcan le plus proche de Reykjavik.
C’est symboliquement le volcan qui sert de toile de fond au « Voyage au centre de la Terre » de Jules Verne et au sein duquel les volcanologues soupçonnent une activité hydrothermale intense.
Avec le soutien logistique du Parc national du Snaefells, Jean-Christophe Ianigro et Jacques Marteau, ont réalisé une première installation d’un détecteur à muons sur les flancs du volcan.
Cette installation a été suivie par une photographe professionnelle, Carol Müller, qui a permis ainsi de finaliser une exposition dont quelques illustrations ont eu les honneurs de « CNRS le journal ».
Le lien du reportage photo est disponible ici : https://lejournal.cnrs.fr/diaporamas/des-muons-en-islande
Bon voyage !